BMW C Evolution, le scooter électrique premium

Avec la hype Tesla, le coût du carburant, les préoccupations écologiques et les récents évènements, les véhicules électriques ont le vent en poupe. Malheureusement, nous ne pouvons pas -encore?- nous procurer de Tesla, alors nous avons opté pour un scooter : le BMW C Evolution.

Le scooter… élément essentiel du déplacement individuel (ou en couple) urbain. Il permet de se faufiler entre les files de voitures à l’arrêt dans les bouchons, se garer quasiment n’importe où, etc.

N’ayant pas le permis moto, mon précédent véhicule était un MP3 300cc. Puis la curiosité de l’électrique a fait qu’un jour pas si pluvieux que ça de février, l’envie d’essayer un BMW C Evolution

Premier contact. Les couleurs sont… singulières? Blanc, noir, et vert fluo. Il n’est pour le moment pas possible de choisir autre chose. Il est bien entendu possible de faire repeindre la carrosserie, mais ce sera au moins contre 1500€. Pas grave, le look reste intéressant.

La bête est lourde (265kg) et assez longue (2.19m), mais le centre de gravité étant bas, le pousser reste faisable. Après un petit briefing du vendeur, il est temps de démarrer l’engin. Je l’enfourche, enlève la béquille (qui sert aussi de coupe circuit), presse un des freins, et le démarreur… Rien ne se passe. Enfin rien… Seul le tableau de bord 100% numérique change et affiche le mot « Ready » dans un coin. Le scooter est démarré. Sans AUCUN bruit, sans AUCUNE vibration. C’est troublant.

Il est temps maintenant de choisir un des 4 modes de navigation (en plus de la marche arrière, très pratique) :

  • Le mode Road associe la pleine puissance à une récupération d’énergie à la décélération modérée
  • le mode Eco Pro limite l’accélération, et donc la consommation, tout en récupérant au maximum l’énergie à la décélération
  • le mode Dynamic reprend le meilleur du Road et de l’Eco Pro, à savoir accélération et récupération maximales
  • Le mode Sail ne récupère pas l’énergie, laissant l’engin en roue libre à la coupure « des gaz »

J’opte pour le mode Dynamic et fait tourner la poignée droite, afin de libérer les électrons. Là, c’est la claque. Les habitudes liées à mon lourdeau MP3 sont à bannir ici tellement le C Evolution est puissant. Il faudra y aller en douceur avant de bien l’avoir en main. Les premiers mètres sont donc hésitants, et toujours sans bruit, si ce n’est un léger sifflement. Vous savez, le même que celui d’un vaisseau de la Rebellion. Notez que ce sifflement devient plus aigu avec une vitesse haute.

Dirigeons nous vers l’avenue Foch. Il n’y a pas grand monde à cette heure sur cette grande ligne droite…

Tous les feux sont verts, les pavés luisants mais pas trop glissants, accélérer est un plaisir tellement les sensations sont présentes. Sur une surface plus plane comme les nouveaux goudrons on a tout simplement l’impression de planner. Un délice.


Ok, tout nouveau tout beau, tout ça, tout ça… Mais non. Parce que bien entendu, et malgré un prix élevé (15 400€), j’ai craqué. Le MP3 a été vendu en une demi journée, le C Evolution commandé le lendemain dans sa version selle confort (la selle d’origine est vraiment trop dure), tablier, top case (indispensable si vous avez un passager régulier, aussi pour combler le peu de place du coffre logé sous la selle), poignées chauffantes (il fait froid la plupart de l’année à Paris…), et avec la bulle haute (celle d’origine est plus jolie mais trop basse pour vraiment protéger).

Ca fait maintenant 2 mois que je suis tous les jours au guidon de l’engin et le plaisir est toujours là. Avec le recul, mon autonomie est de 110km environs par charge pleine, ce qui est parfait pour une utilisation urbaine au quotidien, surtout lorsque des bornes de recharges sont disponibles un peu partout. Il est en effet possible de recharger le C Evolution (grâce au câble 10A fourni) aussi bien sur une prise standard dans votre garage (4h pour une charge pleine), comme sur les bornes Autolib et compagnie (2h pour une charge pleine sur les prises rapides). Il y a aussi des bornes gratuites au parking T1 (au moins) de l’aéroport Paris CDG, dans de nombreux parkings Vinci ou autres, hotels, centres commerciaux, etc. Tout est déjà en place pour que vous ne soyez jamais à court d’énergie!

Sachez que le bridage électronique bloque le compteur à 120km/h pour protéger la batterie, mais ce n’est en rien dérangeant tellement la puissance est là, quelle que soit la vitesse. Les rétroviseurs hauts permettent de passer entre les véhicules à l’arrêt sans toucher ceux des voitures, tandis que le klaxon vous fera entendre. Il est même un peu trop fort à mon goût lorsqu’il s’agit de simplement prévenir des piétons en ville.

Enfin, si vous décidez de vous intéresser à ce merveilleux scooter, je vous conseille de lire les nombreux posts du forum de la communauté française des utilisateurs du C Evolution, très active et écoutée par le constructeur, la France étant son premier marché.

Pour le commander ou réserver un essai, rendez vous sur le site BMW Motorrad.

Données techniques

Moteur
Type Transmission par moteur synchrone avec aimants permanents. Rotor interne, vitesse maximale 9.200 tr/m
Puissance nominale 11 kW (15 cv) (Permis type A1)
Couple max. 72 Nm de 0 à 4,500 tr/m
Performances / Consommations
Vitesse maximale (sur circuit) 120 km/h (bridé électroniquement)
Equipement électrique
Batterie Batterie lithium ion refroidie par air avec ventilateur additionnel.
Transmission
Transmission Couroie crantée
Partie cycle / Freins
Cadre Chassis hybride: Tubulaire vissé aux caissons de batterie.
Guidage de la roue avant / Suspension Fourche inversée 40mm
Guidage de la roue arrière / Suspension Monobras, suspension à prise directe réglable en précontrainte sur sept positions
Débattement avant / arrière 120 mm / 115 mm
Empattement 1,594 mm
Chasse 95 mm
Angle de tête de fourche 65.9°
Roues Roues en aluminium
Jante, avant 3.50 x 15″
Jante, arrière 4.50 x 15″
Pneu, avant 120/70 R 15
Pneu, arrière 160/60 R 15
Freins, avant Double disque, ø 270 mm, 2 étriers flottants à 2 pistons
Freins, arrière Monodisque, ø 270 mm, étrier flottant à 2 pistons
ABS BMW Motorrad ABS
Dimensions / Poids
Longueur 2,190 mm
Largeur (rétroviseurs compris) 947 mm
Hauteur (hors rétroviseurs) 1,301 mm
Hauteur de selle à vide 780 mm
Arcade entrejambe (à vide) 1,795 mm
Poids à vide en ordre de marche 265 kg
Poids total maximum autorisé 445 kg
Charge utile (avec équipement de série) 180 kg
  • Les données techniques se rapportent au poids à vide (DIN)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.